Coopération Nord/Sud et économie sociale : l'expérience de l'ONG Développement et Paix (1967-1999)

Collection

Études de cas

Année

2000

Numéro

ES0007

Auteur

Van Kemenade

Louis Favreau

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

L’économie sociale est la plupart du temps traitée sous l’angle de sa contribution à la construction d’un nouveau modèle de société et de développement. Mais, si pour les pays du Nord, parler de développement et de modèle de développement est une affaire généralement entendue1, en revanche, pour les pays du Sud, la notion de développement fait depuis 40 ans l’objet d’importants débats et de visions fort différentes, opposées même. Aujourd’hui, après l’échec des coopérations étatiques des pays capitalistes du Nord dans le Sud, après l’échec du communisme et son effondrement et après l’échec des mouvements de libération nationale et de leur modèle « développementiste », que reste-il ? Le concept de développement est mis à mal, ramené même par certains à une simple croyance occidentale, qui plus est, dépassé (Rist, 1996). Face à ce relativisme culturel poussé à sa limite, il convient de fournir un certain éclairage historique sur la notion et sur sa pertinence encore aujourd’hui. Simultanément à cette interrogation sur la notion de développement, il faut poser la question suivante : L’économie sociale est-elle partie prenante aujourd’hui des stratégies de développement des sociétés du Sud ? L’économie sociale fait-elle partie de la nouvelle dynamique de coopération internationale décentralisée qui inspire désormais de nombreux projets (Monde Diplomatique de juillet 2000) ? Itinéraire d’une notion sortie de son éclipse de plusieurs décennies et de son croisement avec l’itinéraire tumultueux de la notion de développement du « tiers monde ».