Coopération Nord/Sud et économie sociale : l'expérience de l'ONG Plan Nagua (1969-2000)

Collection

Études de cas

Année

2000

Numéro

ES0008

Auteur

Manon Boulianne

Louis Favreau

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

Le Plan Nagua est un organisme québécois de coopération internationale basé à Québec . Il a initié ses activités en 1969 et s’est incorporé en 1972. Les principaux objectifs poursuivis par le Plan Nagua sont de contribuer à l’auto-développement durable dans les pays du Sud ainsi qu’à l’établissement de relations plus équitables et solidaires entre les pays du Nord et du Sud. Pour les atteindre, l’organisation met de l’avant différentes activités qui se déploient dans trois volets complémentaires : l’éducation du public, les stages et la coopération outre-mer. Le financement de projets de développement ainsi que l’organisation de stages réalisés par de jeunes Québécois et Québécoises dans des organismes partenaires de Plan Nagua constituent ses principales interventions à l’étranger. Elles ont lieu pour la plupart en République Dominicaine. L’organisme réalise aussi chaque année différentes activités visant à sensibiliser les Québécois et Québécoises à la question du développement et à leur faire connaître les problèmes vécus, mais aussi les solutions mises de l’avant par la société civile dans les pays du Sud. Elles s’adressent notamment aux jeunes du primaire et du secondaire. Plusieurs de ces activités, en plus de leur aspect éducatif, permettent d’amasser des fonds pour le financement de projets de développement. En effet, l’octroi de contributions gouvernementales au Plan Nagua en vue du financement de projets outre-mer est conditionnel à l’investissement d’une contrepartie de la part de l’organisme. Constitué comme corporation sans but lucratif, le Plan Nagua est géré par un conseil d’administration élu annuellement par l’assemblée des membres. Ceux-ci composent la cellule de base de la structure organisationnelle de Plan Nagua. Plusieurs membres collaborent aux activités de Plan Nagua à titre bénévole, mais la plupart des tâches sont assurées par des employés et employées salariés. Pour l’année fiscale 1998-1999, l’organisation a géré un budget d’un million deux cent cinquante mille dollars. En 1999-2000, il a légèrement diminué à un million deux trente cinq mille dollars. Les gouvernements canadien et québécois constituent les principaux bailleurs de fonds de Plan Nagua. Leurs contributions ont représenté 67 % des revenus lors de la dernière année budgétaire. Impliqué depuis le départ dans la promotion du développement social (construction d’infrastructures servant à assurer des services éducatifs et sanitaires) et communautaire (formation de leaders, renforcement institutionnel des organisations locales) dans le cadre d’une économie domestique d’autosubsistance, le Plan Nagua a élargi son champ d’action au cours des dernières années. Il appuie de plus en plus souvent des initiatives visant la création d’emplois et le développement économique dans un cadre marchand. Il a donc établi de nouveaux partenariats en République Dominicaine avec des organisations ayant les mêmes visées. Il a également contribué à la tenue de rencontres entre entrepreneurs québécois et dominicains. À l’instar d’autres organisations de coopération internationale du Nord, le Plan Nagua contribue ainsi à l’incorporation croissante des initiatives du Sud à l’économie globale.

mots clés

ONG, Plan Nagua, Coopération internationale, Développement durable, Équitable, Solidaire, Développement, Économie solidaire