Émergence et développement de la Fédération des Caisses d'Économie du Québec (FCÉQ) : une analyse de l'enracinement cognitif des représentations sociales d'une économie coopérative (1962-1996)

Collection

Études de cas

Année

2002

Numéro

ES0206

Auteur

Paul Brochu

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

L’histoire de l’origine de la Fédération des Caisses d’économie du Québec (FCÉQ), rend possible l’identification de représentations sociales qui sont d’ordre culturel, politique, religieux, et économique ayant contribué à son émergence et à son développement. Ces représentations – mettant en scène des acteurs individuels et institutionnels – peuvent être posées comme étant caractéristiques de la FCÉQ mais également de la société québécoise en général qui y est décrite et qu’il est dès lors possible d’expliquer. De plus, la description du développement de la FCÉQ demeure un observatoire à partir duquel l’on peut examiner la transition qu’a connue cette société à partir de la Révolution tranquille, i.e. le processus par lequel émergera la dimension économique comme vecteur d’orientation des pratiques. L’analyse des discours contenus dans les bilans annuels de la FCÉQ permet de dresser le portrait d’une transformation générale qu’a connue cette organisation coopérative, de sa fondation en 1962 jusqu’en 1996. Les traces historiques que sont ces discours publics viennent fonder cette description où la forme sociale coopérative se transformera, passant d’une forme politique (1962-68), juridique (1969-72), à une forme marquée par la dualité Individu (1973-84) / Groupe (1979-84), et dont la forme associative (1985-96) tentera la réarticulation par la suite.