Développement local et économie populaire en Amérique latine : l'expérience de Villa el Salvador

Collection

Études de cas

Année

2002

Numéro

ES0207

Auteur

Louis Favreau

Lucie Fréchette

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

Dans les sociétés du Sud, l’ampleur du processus d’exclusion en cours fait que les mouvements sociaux vivent une période de mutation profonde. Dans nombre de ces pays, les années 70 avaient vu la montée d’un solide mouvement urbain-populaire, ouvrier et paysan, les trois souvent unis autour d’un projet socialiste commun. La conjoncture des années 80 a plutôt provoqué une fragmentation de ces mouvements. La décennie 90 a par contre introduit de nouveaux acteurs sociaux, notamment les femmes et les jeunes, nouveaux acteurs qui se sont employés à formuler au sein de communautés locales des stratégies concrètes de survie, voire de développement. Cette décennie a aussi vu émerger de nouvelles démarches, de type partenariat, entre les mouvements sociaux locaux, les ONG, les municipalités et, de plus en plus, l’entrepreneurship local privé et collectif. Cette conjoncture des années 90 a mis en évidence les luttes sociales pour la démocratie, luttes qui avaient, dans la décennie précédente, favorisé l’essoufflement et le recul d’un certain nombre de régimes autoritaires et de dictatures militaires. Elle a également fait apparaître un militantisme économique et le déploiement d’un important réseau d’initiatives d’économie solidaire. Dans de nombreux pays du Sud, les mouvements associatifs locaux dans les bidonvilles tendent en effet à prendre le devant de la scène sociale et politique. Ils sont également de plus en plus actifs sur le terrain économique. D’où les notions d’économie populaire et d’économie solidaire liées à celle de développement communautaire. Parmi l’ensemble des initiatives, une expérience significative mais relativement peu connue illustre cette nouvelle dynamique : Villa el Salvador, au Pérou, un bidonville de 350 000 habitants en banlieue de Lima, aujourd’hui devenue une ville dans laquelle la mobilisation sociale des résidents-es, l’économie solidaire et le développement local ont constitué des éléments déterminants dansla lutte contre la pauvreté.

mots clés

Exclusion, Mouvements sociaux, Lutte, Pauvreté, Économie, Pérou, Développement local