Logiques d'action dans les carrefours Jeunesse-Emploi de Montréal : Essai pour l'élaboration d'une grille d'analyse

Collection

Études de cas

Année

1999

Numéro

ES9904

Auteur

Léa Lima

Sous la direction de

Benoît Lévesque

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

Avec les Carrefours Jeunesse-Emploi (CJE), le Québec met en oeuvre une politique d’emploi pour les jeunes apparemment unique. Les CJE constituent une innovation dans le champ des politiques de lutte contre le chômage des jeunes par l’élaboration d’un type de structure hybride, entre le communautaire et l’institutionnel, spécialisée dans l’insertion sociale et professionnelle des jeunes (16-35 ans). Si en France on retrouve dans les missions locales la même préoccupation pour le chômage des jeunes adultes, force est de constater que les deux organisations divergent tant au point de vue de leur pratique d’intervention que de leur structure organisationnelle. Réalisée par une étudiante française au cours d’un stage de deux mois au Québec, cette étude se penche sur le cas des CJE de Montréal. Après une mise en contexte de la création des CJE, l’auteure fait une description de la structure et du fonctionnement des CJE de l’île de Montréal, montrant leur grande diversité autant dans les services offerts que dans l’organisation, malgré un déterminisme politique et budgétaire commun, à savoir le financement exclusif par le gouvernement provincial. Se penchant plus profondément sur le cas du CJE Ahuntsic-Bordeaux- Cartierville, l’auteure se livre ensuite à une analyse des logiques d’action, c’est-à-dire des systèmes de références générales qui guident l’activité et lui donne sens. En comparant la réalité aux trois idéaux-types qu’elle a préalablement construit , soit les logiques socio-communautaire, socio- institutionnelle et socio-entrepreneuriale, l’auteure examine plus particulièrement les paramètres de l’intervention, du rapport à l’environnement local, de même que la dynamique partenariale des relations tissées entre les acteurs du milieu. L’analyse tend ainsi à démontrer un lien de corrélation entre la configuration d’acteurs au sein de l’environnement local et la trajectoire professionnelle de la direction: la configuration d’acteur offrirait un champ d’opportunités que la direction investirait en se servant de ses expériences passées.