Fonds de pension du secteur public et modèles de développement au Canada : une étude comparative de la Caisse de dépôt et placement du Québec et du Canadian Pension Plan Investment Board (CPPIB)

Collection

Études théoriques et méthodologiques

Année

2005

Numéro

ET0506

Sous la direction de

Benoît Lévesque

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

Cet article analyse le rôle des intermédiaires financiers publics dans la structuration des modèles de développement à travers le cas du Canada dont l’originalité vient de l’existence de deux fonds de pensions, l’un canadien (le Canadian Pension Plan Investment Board) et l’autre québécois (La Caisse de Dépôt et Placement du Québec), qui font la promotion de deux modèles de développements différents. Ces deux investisseurs institutionnels sont dans une position d’investisseur universel au sens où le rendement des fonds dépend de facteurs macroéconomiques. Les deux fonds de pensions publics contribuent à la construction du modèle de développement à travers trois domaines d’activité : la gestion de portefeuille, la gouvernance des entreprises et les liens avec le secteur financier. La cohérence du modèle de développement s’explique alors par les complémentarités institutionnelles qui existent entre ces domaines d’activité. Notre étude tend à montrer que l’opposition entre État et marché masque les enjeux qui sous-tendent la viabilité financière des modèles de développement actuels au Canada.

mots clés

Régime de croissance et modèle de développement,Fonds de pension du secteur public,gestion de portefeuille,gouvernance d'entreprise,intermédiation financière