Économie sociale et politiques publiques : la question du renouvellement de l'État social au Nord et de sa construction au Sud

Collection

Études théoriques et méthodologiques

Année

2005

Numéro

ET0509

Auteur

Louis Favreau

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

Plusieurs réseaux internationaux de recherche travaillant dans une perspective Nord-Sud et Sud-Sud s’interrogent de plus en plus sur la question de l’État, plus spécifiquement sur la construction de l’État social dans les pays du Sud et sur la question du renouvellement de l’État social au Nord. L’État social dans les sociétés du Nord, parachevé à la fin de la dernière guerre, s’est appuyé sur trois piliers : le développement d’un important service public (éducation, santé, infrastructures…), une fiscalité redistributive de la richesse collective (aides sociales diverses, régimes collectifs de retraite…) et une action sur l’économie et l’emploi (politiques d’assurance emploi, d’insertion socio-professionnelle, de développement local et régional…). Cet État social est partiellement en crise puisqu’il laisse dans la précarité 20% à 25% de sa population active et exclue usagers et travailleurs des processus de production des services collectifs destinés aux communautés. Au Sud, la question de l’État social suscite encore plus de débats car l’économie de ces pays a été profondément précarisée par les ajustements structurels imposés par les institutions économiques internationales. Cette dégradation de l’activité économique a entraîné une déqualification des services publics, une crédibilité quasi-nulle de l’État tandis que l’économie populaire est devenue le moyen de survivre non seulement pour les pauvres, mais aussi pour les classes moyennes.