Le paradigme de l'investisseur universel : un nouvel outil pour penser les entreprises collectives et promouvoir l'intérêt général

Collection

Études théoriques et méthodologiques

Année

2005

Numéro

ET0512

Sous la direction de

Benoît Lévesque

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

Ce texte présente les fondements, les caractéristiques et les enjeux du concept de l’investisseur universel créé par Hawley et Williams (2000). Notre apport consiste à expliciter les notions mobilisées par les deux auteurs pour défendre la nécessité et la capacité des investisseurs à tenir compte des dimensions sociales et politiques de leur activité. Il s’agit de montrer que cette nouvelle dénomination résulte d’un changement de paradigme socio-économique qui substitue à la régulation néo-libérale une gouvernance partenariale. Ce nouveau concept forme un nouveau paradigme pour la gestion d’actifs dans le sens de la promotion de l’intérêt général et permet de regrouper des pratiques et des philosophies de gestion que l’on retrouve dans le secteur public, dans le secteur de l’économie sociale et dans des organisations associées à des syndicats.