Le transfert de l'innovation sociale : le cas du soutien communautaire en logement social au Québec

Collection

Études de cas

Année

2021

Numéro

ET2101

Auteur

Jean-Vincent Bergeron-Gaudin

Christian Jetté

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

Au Québec, le soutien communautaire en logement social désigne une pratique d’intervention, utilisée principalement dans les OSBL d’habitation et les habitations à loyer modique, qui vise à offrir aux locataires présentant certaines vulnérabilités un accompagnement directement dans leur milieu de vie. Cette pratique comprend une vaste gamme d’activités, dont l’accompagnement auprès des services publics, la gestion des conflits entre locataires, l’intervention en situation de crise, l’intervention psychosociale, le soutien au comité de locataires et l’organisation communautaire. Développé à la fin des années 1980 par la Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM), le soutien communautaire en logement social représente une innovation sociale importante ayant fait l’objet d’un processus d’institutionnalisation qui l’a mené à être reconnu et financé par le gouvernement provincial avec l’adoption d’un cadre de référence en 2007. Conçue initialement auprès de personnes à risque d’itinérance, cette pratique a aussi été progressivement élargie à d’autres groupes de locataires, notamment les personnes âgées, et s’applique aujourd’hui sur l’ensemble du territoire québécois.

Cette étude revient sur l’histoire de cette innovation sociale afin de cerner les conditions qui ont contribué à son institutionnalisation. En nous appuyant sur un corpus de 21 entretiens individuels semi-dirigés avec des acteurs qui ont participé à cette histoire (représentants-es d’OSBL d’habitation et d’offices municipaux d’habitation, fonctionnaires des réseaux de l’habitation et de la santé et des services sociaux, etc.) ainsi que sur la littérature scientifique et gouvernementale disponible, nous retraçons les grandes étapes dans l’évolution de cette pratique, de son expérimentation à travers un premier projet pilote jusqu’à son institutionnalisation à travers l’implantation du cadre de référence, auquel se rattachait un financement de 5 millions $. Une attention particulière est portée à la mise en application du cadre de référence à l’échelle régionale par une comparaison de cette étape dans 9 régions administratives du Québec (Saguenay-Lac Saint-Jean, Capitale-Nationale, Mauricie, Centre-du-Québec, Estrie, Montréal, Outaouais, Chaudière-Appalaches et Laval). Notre étude s’échelonne de 1987 et 2014 et couvre ainsi la majeure partie de l’histoire du soutien communautaire en logement social.

Notre analyse permet de montrer que l’institutionnalisation de cette innovation sociale s’est réalisée sur un temps long à travers un travail constant et continu de la part de ses promoteurs. En raison de ce travail qui a pris différentes formes (représentation, réseautage, apprentissage, etc.), le soutien communautaire en logement social constituait déjà une norme d’intervention dans son domaine au moment de l’adoption du cadre de référence devant l’encadrer. Bien plus qu’un simple processus dirigé par l’État, l’institutionnalisation de l’innovation apparaît ainsi comme un processus « par le bas » dans lequel ses promoteurs sont activement impliqués. Concernant plus spécifiquement l’implantation du cadre de référence, nos résultats laissent voir une importante variation entre les régions étudiées, que ce soit par rapport à la répartition des fonds, aux types d’organismes financés qu’à la concertation entre les acteurs. Cette variation découle de dynamiques régionales au sein du réseau de l’habitation et avec le réseau de la santé et des services sociaux, bien souvent présentes avant l’implantation du cadre de référence sur le soutien communautaire.

À l’heure où des travaux pour la mise à jour du cadre de référence sont menés, cette étude peut permettre de prendre un pas de recul afin de réfléchir à la trajectoire de cette pratique novatrice qui a marqué le paysage du logement social au Québec.

mots clés

Innovation sociale, institutionnalisation, diffusion, soutien communautaire, logement social, Québec