**La justice sociale et environnementale au cœur des innovations sociales**

Où ? En ligne

Quand ? 27, 28 et 29 janvier 2021

Considérant la crise sanitaire et l’incertitude qui plane sur le moment où nous pourrons nous retrouver avec légitimité et en toute sécurité – sans vouloir enfoncer le clou – nous ne tiendrons pas le colloque étudiant tel qu’organisé originalement qui devait avoir lieu en mars dernier (2020) à Québec et à Baie-Saint-Paul. Considérant l’intérêt manifesté par les étudiants-es à tenir l’événement, celui-ci se tiendra sous forme virtuelle,  avec l’intention d’en faire un bel événement de partage et d’échanges qui contribuera à tisser des liens entre des chercheurs-euses de différentes disciplines et de différentes universités ayant à cœur des enjeux s’inscrivant dans les innovations sociales.

Cette année, la conférence d’ouverture intitulée Qui paie gagne. Inégalités économiques et liberté politique sera donnée par Patrick Turmel .
La conférence de clôture sur la justice environnementale sera donnée par Maude Prud’Homme sur le thème Quelques hypothèses pour conjuguer justices écologique et sociale.

Nous poursuivrons ces journées par ateliers thématiques, où les étudiants-es sont invités à présenter l’avancement de leurs travaux.

Voir le programme final ici !

 

 

Pour connaître les heureux gagnants du Prix Jean-Marie-Fecteau, c’est par ici !

 

 


L’appel à communications fermé le 20/12/2020 (PDF).
Ainsi, le pôle CRISES de l’Université Laval a invité les étudiants-es de cycles supérieurs sous la supervision d’un membre du CRISES à soumettre une proposition de communication pour la reprise de son colloque étudiant en ligne. L’appel ciblait tous et toutes les étudiants-es de maîtrise et de doctorat qui ont un projet de recherche en cours, peu importe l’état d’avancement que ce soit à l’étape de l’examen de synthèse, de la finalisation de la rédaction ou en préparation de votre cueillette de données, l’important est de partager votre travail et de profiter d’un auditoire attentionné.

———

Voici quelques thèmes qui sont abordés au cours de colloque :
Crise multidimensionnelle et fondamentale du capitalisme / Les alternatives au capitalisme / Distribution, reconnaissance et représentation, soit les trois dimensions de la justice sociale / Diversité et reconnaissance des différences / Action collective en justice sociale et environnementale / Mouvements sociaux (la décroissance, l’éco-socialisme, l’éco-féminisme, les communs, etc.) / Diversités, identités et reconnaissance / Corps, santé et problèmes sociaux / Justice alternative / Inégalités devant les conséquences de la crise climatique et les solutions proposées pour y remédier; transition écologique juste, transition et globalisation / Impact sur l’emploi et l’économie de la crises écologique et solutions envisagées pour y remédier / Inégalités
diverses : intergénérationnelles et socioéconomiques entre les classes et les groupes professionnels, Nord/Sud; quartiers pauvres et quartiers riches dans l’espace urbanisé, entre grandes villes et régions périphériques; gentrification et ses conséquences / Diversification et segmentation de l’emploi / L’économie sociale et solidaire (coopératives, entrepreneuriat collectif, OBNL, etc.).

* Évènement réservé aux étudiantes et aux étudiants sous la supervision d’un membre du CRISES


 

 

Objectifs généraux du Colloque étudiant du CRISES

Chaque année, le Centre de recherche sur les innovations sociales invite les étudiant(e)s de cycles supérieurs sous la supervision d’un de ses membre  à participer à son colloque étudiant. Celles et ceux étant sur le point de déposer leur mémoire de maîtrise, leur travail dirigé, ayant soutenu leur examen de synthèse ou leur proposition de thèse de doctorat sont particulièrement visés par cette invitation.

Les étudiants sont alors invités à présenter leurs travaux en mettant l’accent sur l’innovation sociale. Le sujet peut être abordé sous l’un ou plusieurs des niveaux d’analyse suivants :

  • Les théories de l’innovation sociale : les courants de pensée, les approches critiques, les débats académiques et le renouvellement théorique ;
  • Les acteurs collectifs porteurs de l’innovation, leurs valeurs, leurs résistances aux formes de la domination, leurs demandes sociales, leurs rapports de conflit ou de coopération acteurs ;
  • Les formes organisationnelles dans lesquelles se développe l’innovation sociale en regard de la gouvernance, des communautés locales, des politiques et des pratiques sociales ;
  • Les innovations institutionnelles qui permettent la reconnaissance des pratiques innovatrices, de les pérenniser et de les inscrire dans un modèle de développement.

ARCHIVES :

2020 (annulé et reporté – Covid-19)

2019

2018

2017

2016

2015

2014

2013