Les « services aux collectivités » et la démocratisation du savoir