La contribution des innovations sociales (IS) à la justice sociale et environnementale dans les organisations sociales et collectives

Cet axe résulte de l’élargissement de l’objet de son prédécesseur, l’axe Entreprises collectives, à un ensemble plus large d’organisations sociales et collectives (OSC) : entreprises coopératives, associatives ou mutualistes et sociétés d’État, mais aussi entreprises à capital-actions à vocation sociale, ONG, communs, etc. Cet axe regroupe des projets qui cherchent à comprendre comment les OSC opèrent la «mise en organisation» (en anglais «organizing») de la justice sociale et environnementale (JSE), notamment par la voie de la démocratisation économique, au sein de projets d’économie sociale et solidaire (ESS), circulaire ou collaborative, entrepris par et agissant pour des populations marginalisées, tant dans les centres urbains que dans les régions ou les économies dites périphériques. Les travaux de l’axe se déploient autour de cinq dimensions :

  • La mise en formes organisationnelles de la JSE : formes hybrides (alternatives, communs, plateformes), critique des entreprises classiques, ESS.
  • La mise en pratiques de la JSE au sein des OSC : entrepreneuriat alternatif (collectif, marginal, autochtone) ; outils de gestion et de gouvernance équitables et soutenables ; stratégies de décroissance.
  • La mise en système des OSC pour la JSE : accompagnement des organisations ; écosystèmes ; méta-organisations.
  • La mise en mouvement et en lutte des OSC pour la JSE : organisation de la transformation sociale ; relation organisation et société ; action collective organisée.
  • La mise en perspective de la JSE par les OSC : indicateurs alternatifs de performance ; performativité de la mesure d’impacts ; perspective critique du management.

Ces projets font l’hypothèse que la mise en organisation des IS visant une meilleure JSE passe par la création de formes organisationnelles hybrides, mettant en œuvre des processus et des outils de gestion qui favorisent l’émancipation et la parité de participation d’acteurs hétérogènes. Les IS peuvent mener à des transformations sociales par la mise en réseau des OSC au sein d’écosystèmes pluriels mais aussi la critique de la croissance comme modèle économique dominant et des injustices qui l’accompagnent.

 

Publications de l’axe Organisations sociales et collectives

Actualités de l’axe Organisations sociales et collectives