Le programme Base de données sur les innovations sociales (BDIS) a pour objectif de mettre en place une base de données relationnelle qui regroupe et organise les données des études de cas d’innovation sociale (IS) réalisées au Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES). Ces cas portent sur le Québec et s’inscrivent notamment dans les phases évolutives de ce qu’on convient d’appeler le « modèle québécois ». Ce programme vise la production de connaissances nouvelles sur l’IS, notamment en ce qui concerne le rapport qu’entretiennent les IS aux transformations sociales.

Précisons que l’innovation sociale a jusqu’ici surtout été étudiée par le biais d’études de cas, au CRISES comme ailleurs. Ce choix méthodologique s’explique par le caractère unique des IS, du moins à leur émergence, par la diversité des disciplines qui s’y intéressent et par le fait que le concept d’IS demeure encore faiblement codifié. Les informations ainsi recueillies sur les IS demeurent toutefois isolées les unes des autres, limitant l’analyse macrosociologique des transformations sociales qui les accompagnent et freinant la capacité de vérification d’hypothèses plus générales sur les liens entre innovation et transformation. C’est ce constat qui a mené une équipe de chercheurs du CRISES à constituer une base de données à partir d’études de cas. La base de données veut permettre la méta-analyse quantitative d’un grand nombre de cas, ce qui nous permettra d’étudier comment se configurent les processus d’IS, en établissant les relations entre les expérimentations qui se font dans les organisations et les dynamiques transformatrices qu’elles engendrent, par le biais de multiples interactions avec d’autres organisations de la société civile, des acteurs publics et des agents du marché. L’objectif global de ce programme est d’approfondir les connaissances sur les IS en favorisant les analyses transversales, longitudinales, sectorielles et spatiales de l’IS dans un contexte social donné, le Québec.

Publications et diffusions liées à la BDIS:

Membres contributeurs: