Monographie de la Coopérative de travail Resto-Bar La Fourmi Atomik

Collection

Études de cas

Année

2003

Numéro

ES0305

Auteur

Roch Gosselin

Sous la direction de

Yvan Comeau

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

La Coopérative de restauration Resto-Bar La Fourmi Atomik est constituée le 25 novembre 1989 après que la Coopérative de travailleurs/travailleuses Le Croque-Mitaine, elle-même créée le 6 mai 1988, change sa dénomination. Lorsque l’incendie force la Coopérative à cesser ses activités au printemps 2002, elle compte 12 travailleurs/travailleuses membres et 23 travailleurs/travailleuses non membres. La monographie montre les difficultés que la Coopérative a connues lors de la période de démarrage. Les fondateurs/fondatrices manquent de capital, mènent leurs activités dans un emplacement mal situé en particulier l’hiver et suscitent, dès les premiers mois, un changement de clientèle. Au cours de son développement, La Fourmi Atomik fait face à une vive concurrence dans un domaine d’activités où les faillites sont courantes. L’implication des travailleurs/travailleuses s’avère un avantage concurrentiel ayant permis à l’entreprise de traverser des périodes de difficultés majeures. La créativité et l’organisation d’activités nouvelles et inédites représentent un défi constant pour la Coopérative. Un réflexion a également cours chez les sociétaires à propos de leur avenir professionnel puisque le travail de bar revêt souvent un caractère provisoire.