Le CRISES est structuré en quatre axes complémentaires voués à l’analyse d’autant de dimensions de l’innovation sociale et de son inscription dans des se structurent en quatre axes de recherche, tous liés aux innovations sociales et aux transformations dans :

Les acquis des recherches et activités menées dans les quatre axes sont mutualisés et intégrés à travers des projets de nature interaxe concernant des problèmes communs, comme par exemple celui de la pérennisation des innovations sociales, le passage de l’analyse par études de cas à l’analyse quantitative que permettra la Base de données, des réflexions épistémologiques et ontologiques concernant les méthodes de production de la connaissance au sujet des innovations sociales, ainsi que l’effet différentiel de l’innovation sociale en regard des époques, des secteurs et des territoires.