Le modèle québécois en question

Collection

Études théoriques et méthodologiques

Année

1999

Numéro

ET9910

Édition

Centre de recherche sur les innovations sociales

Résumé

II faut remonter au deuxième mandat péquiste, au début des années 1980, pour assister à l’émergence des nouveaux espaces publics de développement économique. C’est en effet dans la foulée de la grave récession de 1981-1982, et du nouveau plan d’action du gouvernement (le Virage technologique), que sont formulés les principes et que sont mises en place de nouvelles institutions sur la base d’une gouvernance associative. Mais un frein est sévèrement appliqué à cette dynamique suite au retour du PLQ au pouvoir en 1985. Les institutions les plus intéressantes sont alors carrément éliminées. De manière générale, le premier mandat du PLQ s’avère toutefois une période de transition. En raison de l’absence d’initiatives de la part des acteurs étatiques dans le domaine des stratégies de développement, on voit en effet les acteurs de la société civile enclencher une seconde phase dans le processus d’émergence de nouveaux espaces de délibération dans la sphère économique. Le Forum pour l’emploi en constitue un bel exemple. Par la suite, c’est la situation d’urgence découlant de la longue récession de 1990-1992 qui marque le point de départ d’une tendance lourde où l’on voit une diffusion importante des nouvelles pratiques de concertation, pendant le deuxième mandat libéral.