La contribution des innovations sociales (is) à la justice sociale et environnementale dans le champ des politiques et des pratiques sociales

L’étude des IS dans leur rapport à la justice sociale selon une dimension de lutte pour la reconnaissance et d’identité fut toujours au centre des préoccupations de cet axe : séminaires sur le Care ou la lutte pour la reconnaissance (Honneth) et projets de recherche sur les contre-pouvoirs liés aux questions de genre, de handicap, de diversité, d’âge ou d’orientation sexuelle. Aux enjeux de l’identité, l’axe ajoute maintenant celui de la redistribution des ressources socioéconomiques et de la participation, dans le sillon creusé par N. Fraser, afin de questionner le renouvellement des pratiques d’intervention. Soulignons que celui-ci a aussi pour toile de fond le lien entre inégalités sociales et crise écologique. Pour étudier ce renouvellement, les productions de l’axe investiront cinq domaines d’études :

  • Les politiques et pratiques sociales en contexte de vulnérabilité : santé mentale, vieillissement, handicap, pauvreté, déficiences, logement social, urgence (sinistres et crises).
  • Les dynamiques d’intersectionnalité en intervention sociale et développement communautaire (genre, classe, diversité).
  • La politisation de la justice sociale et environnementale.
  • La recomposition du Welfare Mix : rôle des mouvements citoyens, des fondations philanthropiques et de l’économie sociale et solidaire, en lien avec l’État.

Ces projets viseront à mieux comprendre comment émerge et s’opérationnalise le renouvellement des IS liées à l’intervention et comment ce renouvellement favorise, ou non, la démocratisation du travail et des services, de même que le pouvoir d’agir de la population et des intervenants.

Publications de l’axe Politique et pratiques sociales

Actualités de l’axe Politique et pratiques sociales